Sunday, September 18, 2005

Reception de ma nouvelle voiture !

Ca y est !

J'ai enfin reçu la semaine dernière ma nouvelle voiture. Et ce n'est pas n'importe quel petrolètte diéselisante puante et fumante, capable de dévaster 1 hectare de forêt à l'heure (j'abuse un peu quand même) mais la voiture de grande série la moins polluante au monde: une Toyota Prius.

Bon, l'attente fut longue: 2 mois de délai. Mais le concesionnaire d'Annemasse à été très pro: livraison le jour dit, 1 heure et demi d'explications sur la bête, et tout et tout (y compris le champage en fin de livraison, à ne pas consommer tout de suite quand même) ...

Petit soucis au 1er démarrage: comment on fait encore pour mettre la clé ? Ah oui, c'est vrai, il n'y a pas de vrai clé, mais un machin cubique qui se met dans une fente du coté du volant. Rien à tourner donc...
Puisqu'on ne tourne rien, on doit pousser quelque chose. Oui, il y a bien un bouton Start. On presse donc. Rien. Pas un bruit, pas une vibration. On appuie sur l'accélérateur en cherchant à embrayer. A oui, le vendeur m'a dit tout à l'heure qu'il n'y avait pas d'embrayage, c'est un genre d'automatique. Bon, alors si je ne doit pas embrayer pas, je vais accèlerer directement. Rien, ca veut pas bouger ... Gre... J'ai l'air malin sur le parking de Toyota. Je vais quand même pas rappeler le vendeur non ?

Pas glop tout ca !

... 30 secondes de profonde reflexion solitaire s'ecoule ...

C'a y est, idée ! Le vendeur m'a dit qu'il fallait enfoncer la pédale de frein au moment du démarrage !
Je reprend donc tout à zero (ca c'est un truc des informaticiens, toujours tout reprendre à zero, maintenant c'est le pied, ils peuvent même rebooter leur voiture, youpi !).

Donc, j'enlève le truc qui sert de clé.
Je le remet là où ca va bien.
J'enfonce à fond le frein.
Je presse d'un main ferme, confiante et vigoureuse le (espérons) bien nommé bouton Power.
Relâche doucement le frein.
Rien, pas un bruit, ni une vibration. M.... mais qu'est ce qui se passe à la fin ?
Je relache complètement le frein et Oh Miracle de la Technologie Moderne, ca bouge. Toujours sans un bruit. J'accèlere un peu et ca avance, toujours sans un bruit. Bien sûr, je suis en mode electrique, pas sur le moteur thermique. Pour les béotiens, la Prius est une voiture hybride (essence + electrique) qui ne se recharge pas sur le secteur, mais en roulant.

Les sensations sont trés sympas: grand silence lors du roulement, sauf quand on accèlere un peu fort.
Ce qui est rigolo, c'est la tête des gens en ville quand ils voient bouger cette voiture, en mode electrique sans un bruit. C'en est dangeureux, et il faut garder présent à l'esprit qu'on est pas forcément entendu par les piétons aux alentours !

Sinon, à part cette prise en main annecdotique, je n'ai pas encore beaucoup de chiffres à fournir.
Pour l'instant, la consommation est de 5l/100 km sur les 200 km parcourus, en campagne et ville uniquement. Elle n'a pas encore roulée sur autoroute, donc rien de significatif pour l'instant. De plus les premiers milliers de km seront plus gourmands, d'après le vendeur.
On verra. Je vais maintenir ce blog avec les différents chiffres de consommation.

Monday, May 16, 2005

Essai

Tentative d'inscription chez technocrati, avec un javascript special dans le modele.

Sunday, May 08, 2005

Lumière !

Ce vendredi, petit bricolage: comment transformer un vieux halogène qui éclairait bien en consommant beaucoup pour qu'il deviennent un éclairage high-tech, faiblard, mais qui consomme presque rien: En passant aux leds blanches bien sûr !!!
J'ai donc désossé l'appareillage, et l'ai remplacé par un circuit maison de 24 leds blanches, chacune avec leur résistance de limitation de courant.
Le tout est alimenté sous 12 volts par un transformateur mural de récupération. L'ensemble donne un éclariage d'ambience à peine suffisant pour regarder la télé, mais qui consome seulement 3 W !!! En fait, le transfo est sous dimensionné. Il est annoncé pour 12V sous 500 mA, mais s'écroule à 10V sous 300 mA !. Il faut donc que je mette un transformateur un peu plus puissant (12 V, 1 A), je devrais alors avoir un éclairage un peu plus lumineux.

Thursday, May 05, 2005

Ma petite collection

Je suis en train de reconstituer une petite collection de matériel micro-informatique ancien. Le but est de retrouver l'ensemble des machines qui ont servies à mes premiers pas d'informaticien:
Pour l'instant, je possède, en état de marche:
- TI 57: fabuleuse calculatrice programmable, avec 50 pas de programme, et 7 mémoires !!!
- HP41CV
- Elektor Junior computer (carte 6502, avec 1 Ko de RAM, 6 afficheurs 7 segments, programmation en hexa ...). Malheureusement, l'eprom est fichue, mais je dispose des sources du moniteur, et pourrait, moyennant une programmation d'eprom, remettre cette carte en état.
- ZX81. J'en ai trouvé un neuf, en kit non monté. Je ne vais surtout pas le monter, mais du coup, il faut que j'en achète un autre qui fonctionne.
- Apple IIe

Il me reste à retrouver:
- TI 58: le grand frère de la TI57, avec 480 (whouah !) pas de programmes.

J'ai aussi utilisé d'autres matériels, appartenant à des copains:
- KIM1: carte 6502 (style junior computer, mais avec l'interface cassette en plus)
- SYM: carte 6502 style KIM amélioré
- Vidéo-génie

ebay est une bonne source pour acquérir ce type de matériel ancien, à un prix tout à fait correct. Le principal problème est de ne pas se laisser envahir, car ca prend vite de la place à la maison !!!

Mes projets actuels (bidouillages et autres), et qq reflexions

Voici la liste des mes expérimentations actuelles:
- Utilisation de la carte de Xilinx Spartan-3 Starter Kit, pour me faire un peu la main sur le language VHDL , et les FPGA. C'est trés interressant, et raffraichissant, mais cela reste du soft à coder. et j'aimerai tater un peu du fer à souder.
Pour l'instant j'ai réalisé un générateur video VGA, qui gére du 640 * 480 en 8 couleurs. Mais, j'ai un peu de mal à implémenter l'accés à la RAM de la carte, et pour l'instant je ne supporte pas un buffer vidéo trés grand.
- J'ai un second projet plus ambitieux, qui en fait m'a comduit à l'achat de cette carte: créer mon propre CPU. Pour l'instant, j'ai designé un jeu d'instruction en 32 bits, avec une plage d'adressage de 26 bits. C'est assez étrange, mais cela me permet d'avoir un jeu d'instruction suniforme sur 32 bits. Le mode est assez RISC-like, et en creusant, je me suis rendu compte que le concept était proche du modèle SUN-SPARC (ce que j'ignorais au moment où j'ai fait le design).
Je n'ai pas encore attaqué d'implémentation sur le FPGA. Peut être n'y en aura t'il d'ailleurs jamais, car c'est quand même un gros travail. On verra plus tard.
Sur ce sujet je voudrais signaler un site trés interressant: www.homebrewcpu.org. Le gars à réalisé son propre CPU, avec mémoire virtuelle, ... à l'aide de circuits TTL (série 74xx bien connue des amateurs de l'electronique du début des années 80 (l'age d'or quoi !)). Bref, c'est un boulot énorme, tout en wrapping ...

Voila, c'est tout pour l'instant.

Juste pour essayer !

Bonjour à tous les lecteurs, ceci est un 1er blog pour voir comment cela se passe.